Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les ailes de Papillonne

Autre corde, même arc

Pour patienter le temps de créer quelques cartes, je voulais vous parler de cette autre corde que j'ai à mon arc (en tout cas je me plaîs à le croire) : l'écriture. Sur ce site : Récits Irresistibles que je partage avec mon ami Pom' nous postons ce que nous écrivons. Lui beaucoup de poèmes et des nouvelles, moi principalement des nouvelles. Nous nous amusons beaucoup à créer des personnages, les tirer à quatre épingles et leur faire faire multiples cabrioles. Alors n'hésitez pas à faire un petit tour par chez nous en laissant une trace et nous espérons que vous prendrez autant de plaisir à nous lire que nous à écrire.

Voici un des poèmes plein de saveurs de Pom' :

 

Ad Vitam Aeternam

 à mes grands parents.

Les tartines grillées du matin,

Du chocolat, du beurre et du lait

L’herbe chantante du jardin

L’odeur d’une tasse de thé

Le journal dans ses mains

La splendeur des orchidées

Le piaillement de joie des sereins

 

Je me réveille de bon matin.

Bonjour mon Grand, tu as bien dormis

Une bise, un regard et tu souris

Mon petit plateau de fer dans les mains

La chaleur du vieux grille pain

Calme, en chausson, je me réjouis

 

Voilà que commence une belle journée

Comme je vous aime.

 

PN Pom'

 

Un extrait d'un conte coquin que j'ai écrit :

 

 

Le Petit Chaperon Rouge Actualisé 2005

 

            Il était une fois une petite fille qui portait toujours un manteau rouge lorsqu’elle se promenait dans la forêt, c’est pourquoi on l’appelait, Le Petit Chaperon Rouge. Un jour, sa maman lui demanda d’aller porter un panier de gourmandises à sa mère-grand clouée au lit par une flemmingite aigue. La jeune effrontée désobéit à sa maman en parlant au premier jeune homme qui passa. Il était plus vieux qu’elle mais ses yeux pétillèrent en découvrant ce charmant brun à la peau mâte et au corps d’athlète, voire de mannequin. Elle replaça ses cheveux, les fit voler au vent, se tint  bien droite, essaya de se grandir en allongeant le cou et leva bien haut le menton. Elle corrigea sa démarche en balançant ses fesses alternativement à gauche, puis à droite. Le jeune homme qui sifflait « promenons-nous dans les bois pendant que le dragueur est là.. » ... la suite > ici <

 

Et un extrait d'une mini nouvelle :

 

 

Comme un poisson dans l’eau

 

Ah que j’y suis bien ! Que j’aime y nager, flotter, m’enfoncer plus dans le fond. Un peu chlorée cette eau tout de même, elle me pique les yeux. Mais pour rien au monde aquatique je ne les fermerais et manquerais ce défilé d’orteils, ce ballet de jambes qui s’entremêlent, se frôlent ou même se heurtent parfois, et ce casting hétéroclite entre jeunes, moins jeunes et vieux, entre minces, embonpoints et gras, entre blancs, cerises, caramels et réglisses. 

C’est une douce saison. C’est une chaude saison. Se baigner, se rafraîchir tout en goûtant à la douceur du soleil qui caresse mon visage, je suis comme... la suite > ici <

 

 

Alors c'était comment ?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
<br /> Rigolo celle du petit chaperon rouge, l'autre je n'ai pas encore lu.<br /> Ah les grand mères de maintenant ... lol<br /> Bisous<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> <br /> Lol ! Ah merci ! N'hésite pas à laisser des commentaires sur le blog Récits Irrésistibles directement assi ! Contente que tu aies lu !<br /> <br /> <br /> <br />